PRÉSENTATION

  • : PHOTONATUREFONTAINEBLEAU
  • PHOTONATUREFONTAINEBLEAU
  • : Environnement
  • : Un site au service de la nature de celles et ceux qui l'apprécient. Des articles remettant au goût du jour "la leçon de choses". Guide naturaliste je vous fais partager mes expériences,et mes observations faites principalement au sein de la forêt de Fontainebleau.Vous trouverez également sur ce site des pages consacrées, à l'histoire, à la préhistoire, à la gestion forestière parfois approximative du massif forestier, à la chasse et à ses excès.
  • Contact
  • Retour à la page d'accueil

MODULE de RECHERCHES

LA BOÎTE À DOCU

PHOTOGRAPHIES

DIAPORAMAS SONORISÉS

LES SONS DE LA NATURE

DÉFENSE NATURE

HISTOIRE PRÉHISTOIRE

COUPS DE CŒUR

Fontainebleau le 6 avril 2007

 


  Mise à jour du 28 juin 2012

 

 

MARQUAGE DES ARBRES À EXPLOITER

 

Le contexte.

La lecture et le déchiffrement des indices de présence laissés par la faune peut aller de pair avec l'étude des indices liés aux actions humaines.

La forêt n'est plus un espace naturel, quoiqu'en disent les forestiers.

Il suffit pour s'en convaincre de parcourir  entre autres, les allées de la forêt de Fontainebleau pour constater bien vite que, des champs aux bois, nous avons affaire aux mêmes types de gestion désastreuse.

 

fontainebleau_120.jpg

 
 

Les marques de peinture.

Largement utilisées en forêt pour organiser le travail des forestiers les marques peintes sont nombreuses et variées.


 

 

Ci dessous, marquages à la peinture réalisés après carrotage par chaque mérrandiers participant à la vente aux enchères des chênes sur pied. (un acheteur une couleur et une marque)


 

Texte commercial emprunté à la toile :

 

Une stricte sélection des chênes dans les parcelles misent  aux enchères par l’ONF est effectuée afin d’en connaitre le potentiel. Chaque arbre est examiné au niveau de son feuillage, du bois, de sa circonférence, de sa courbure, de la régularité de son écorce.

Il faut noter que simplement le tronc de l’arbre sera utilisé à la fabrication de douelle. En sachant que le bois est fendu en suivant le fil, 5 m3 de bois représente au final  1m3 de merrain. Le reste sera soit transformé en alternatifs, soit revendu à des industriels de la filière bois….les branchages seront vendus comme bois de chauffage

 

Le savez-vous :

Les viticultures française et étrangère contribuent à éliminer de nos forêts les plus vieux chênes (250 ans maximum) recherchés pour leur qualités œnologiques  


     fontainebleau_119.jpg

 

 À couper en priorité arbre jugé dangereux (leur nombre ne cesse d'augmenter)

 

 

fontainebleau 117  

 Coupe d'éclaircie bois destinés au chauffage et à la trituration 

 

fontainebleau_118.jpg

 

 Le marquage le plus fréquemment rencontré reste celui-ci :

 

fontainebleau_112.jpg

 

 Les agents de l'ONF, utilisent la peinture en complément d'un marquage réalisé avec un outil spécifique.

il s'agit du marteau à marteler.

C'est une  petite hache portant à l'opposé du tranchant un fer à marquer.

 

fontainebleau_114.jpg

 

 

 

À l'aide du tranchant de la lame, le "marqueur" enlève un morceau d'écorce appelé "flachis" ou "blanchis", puis retournant son outil il imprime dans le bois la marque de reconnaissance.


Cette opération est renouvelée deux fois :

Au pied et au corps c'est à dire sur la souche et sur le fût (tronc) à  hauteur d'homme.

 

 

 

fontainebleau 111

 fontainebleau 108

 Marquage effectué

sur tronc de Hêtre commun

(Fagus sylvatica)

 Sur la souche  d'un Pin sylvestre

(Pinus sylvestris)

 

 

 Les opérations de récollement seront ainsi facilitées par la présence de la marque sur le fût

 

Le saviez vous :

Le récollement est l'opération consistant à vérifier des objets contenus dans un inventaire. Dans le cas présent l'inventaire des arbres abattus.

 

 

fontainebleau_122.jpg

 

 Ci-dessus des tronces de Hêtres communs fagus sylvatica

 

 

Cette marque mécanique souvent doublée d'un coup de peinture révèle la présence de lettres imprimées dans le bois.

 

 

fontainebleau_109.jpg

 

 Retournons l'image ... 

 

 

fontainebleau_110.jpg

 

 Deux lettres apparaissent A et F signifiant Administration Forestères 

 

fontainebleau_113.jpg

 

  

Cette opération appelée martelage consiste à désigner les arbres à abattre.

 

Les choix effectués conditionnent l'aspect de la forêt pour les cinquante ou cent ans à venir.

Mais existe t-il actuellement des choix autres qu'à court terme ?

 

Réduction de personnel,  restriction budgétaire provoquent l'abandon pur et simple de cette méthode traditionelle, au seul profit de la peinture.


Le but visé par cet organisme est à terme la réalisation de peuplements équiens permettant à un seul homme au commande de sa machine de raser en quelques jours une parcelle entière.

Plus besoin de "marquer" ou "marteler"  les arbres, il suffit de désigner un numéro de parcelle au pilote de l'engin.

 

 

fontainebleau_121.jpg

 

  

Pour ces nouveaux gestionnaires tout droit sortis de l'école forestière, harmonie, estéthique, respect des cycles de vie, protection des milieux de vie, etc, ne font pas partie de leur glossaire !

Sauf, sauf ! dans les mouchoirs de poches concédés aux réserves biologiques 

 

Les naturalistes éprouvent de la peine à voir disparaître leurs espaces de jeux, mais :


-ils savent que la forêt doit rapporter.

-ils comprennent le bien fondé de la gestion forestère.

-ils ont appris que les peuplements forestiers sont le résultat d'une gestion intelligente du passé.

-ils sont conscients que peu de forêts "sauvages" existent. 

-ils ne cautionnent pas pour autant la gestion outrancière menée actuellement sur la Massif de Fontainebleau. 


-ils attendent des protestations de la part des promoteurs (en chaussures de ville)  du fameux parc national, face à ces coupes de bois insensées ! 



 

 

 Ci dessous des vues de la forêt du futur ?

Non, la forêt que nous cotoyons chaque jour 

 

 

fontainebleau_107.jpg

fontainebleau_106.jpg

fontainebleau_101.jpg

 

fontainebleau_103.jpg

 

 Les forêts de l'avenir :

Des arbres bien rangés des allées bien droites la possibilité d'exploiter à fond ces milieux avec des engins adaptés.

Des milieux appauvris destinés avant tout à l'industrie du bois,  gérés et entretenus par du personnel au service de ces mêmes industries ! 


 

fontainebleau_116.jpg

 

fontainebleau_104.jpg

 

fontainebleau 102

 

 

 

 LIENS DÉFINITIONS ET ARTICLES CONNEXES


 

 


Bûcheronnage à Fontainebleau et ailleurs. Note 0492

article - 16/02/11 - clairement que nos marchands de planches, pardon, nos forestiers mettent en pratique une gestion douce de nos forêts ! Fontainebleau n'échappe pas à la règle, bien…

Les forestiers se rebiffent. Note 0521

article - 29/03/11 - Forêt Lorraine, créé en mars dernier. Le collectif se mobilise pour une meilleure gestion de la forêt française. Contact :…


Changement de signalisation. Note 0598

article - 18/10/11 - seuls quelques pins résistent encore aux pluies acides, à la sécheresse et à une gestion sylvicole avisée. Une heureuse initiative que nous…

http://photonaturefontainebleau.over-blog.net/article-changement-

Pétition pour la forêt ? 0529

article - 05/04/11 - faut-il signer la pétition du snupfen concernant la gestion des forêts …

 

Arrêter les coupes à blanc-étoc à fontainebleau ! Note 0560

article - 28/05/11 - plus aucune voix ne s'est fait entendre pour dénoncer les mauvaises pratiques du gestionnaire de la forêt de Fontainebleau autrement dit l'ONF. …

http://photonaturefontainebleau.over-blog.net/article-arreter-les-coupes-


Source l'Écho des chênaies

Martelage en délivrance

Les coupes d'éclaircie et de jardinage sont marquées en délivrance: seuls les arbres à abattre portent les empreintes du marteau (blanchis et empreinte au pied, blanchis et empreinte au corps). Ils sont appelés par essence, circonférence (ou diamètre) et hauteur, pour que l'estimation en soit possible. De nombreuses variantes de détail se rencontrent suivant les régions, mais les principes restent toujours les mêmes. Les appels sont pointés au fur et à mesure sur le calepin de martelage ou la feuille de martelage. De nos jours, les blanchis au corps sont remplacés par un trait de peinture et le carnet ou la feuille de martelage par le compas enregistreur et le Workabout

Martelage en réserve et en abandon

(Méthode aujourd’hui abandonnée)

Les coupes d'ensemencement sont marquées en réserve et en abandon. Les semenciers réservés portent, seuls, l'empreinte du marteau (blanchis et empreinte au pied). Ils sont appelés «baliveaux». Ils sont souvent numérotés et mesurés dans les semaines qui suivent le martelage, pour faciliter le contrôle après exploitation. Quant aux arbres « abandonnés », ils portent un simple blanchis au corps. Ils sont appelés et pointés par essence, circonférence (ou diamètre) et hauteur pour que l'estimation en soit possible.

Le martelage en équipe de 5 ou 6 personnes se fait en virée (de la même façon qu'une traque à la chasse).


 

 

À bientôt chers lecteurs sur photonaturefontainebleau

 

 

 

 


Publié dans : -Gestion forestière
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés