PRÉSENTATION

  • : PHOTONATUREFONTAINEBLEAU
  • PHOTONATUREFONTAINEBLEAU
  • : Environnement
  • : Un site au service de la nature de celles et ceux qui l'apprécient. Des articles remettant au goût du jour "la leçon de choses". Guide naturaliste je vous fais partager mes expériences,et mes observations faites principalement au sein de la forêt de Fontainebleau.Vous trouverez également sur ce site des pages consacrées, à l'histoire, à la préhistoire, à la gestion forestière parfois approximative du massif forestier, à la chasse et à ses excès.
  • Contact
  • Retour à la page d'accueil

MODULE de RECHERCHES

LA BOÎTE À DOCU

PHOTOGRAPHIES

DIAPORAMAS SONORISÉS

LES SONS DE LA NATURE

DÉFENSE NATURE

HISTOIRE PRÉHISTOIRE

COUPS DE CŒUR

Fontainebleau le 7 janvier 2012

 

 

RICHESSE ARCHÉOLOGIQUE DU "GOLFE" DE LARCHANT

partie 1

 

 

  Texte légèrement modifié emprunté à la toile

Préhistoire
Larchant tient une place importante dans l’art rupestre du Bassin parisien.

Cette commune possède un grand nombre de cavités ornées, puisqu’on en compte actuellement plus d’une centaine.

Un deuxième attrait de ces cavités tient à la variété des gravures qu’elles contiennent, depuis les ensembles de sillons usés qui sont certainement les plus anciens, jusqu’aux patronymes et inscriptions du XVIIe au XIXe siècles, en passant par diverses figurations symboliques d’époques variées, mais qui font souvent partie d’un fonds commun, que l’on peu qualifier d’Européen.

Un des nombreux massif du secteur est particulièrement riche, avec 26 abris connus.

Un des plus célèbre est la « grotte aux Voleurs », qui présente un aspect très dégradé et pollué.

On y distingue quand même des incisions assez bien conservées, plusieurs arboriformes et, çà et là, des inscriptions du XVIIIe et XIXe siècles.

Sur le versant d'un autre "mouvement de terrain" se situe la grande grotte dite « grotte à la peinture », découverte en 1959 et très étudiée par les préhistoriens.

Un intérêt majeur de cette grotte est d’avoir permis d’attribuer certaines des gravures qui s’y trouvent à l’époque mésolithique.

En effet, un bloc de grès présentant des sillons gravés et un gros bloc monolithe entièrement gravé étaient en contact avec la couche mésolithique, où furent retrouvés à la fois les outils ayant servi à graver, et des restes d’activité humaine (armatures d’armes en silex, foyers, restes de faune).

 

pano-peinture.jpg

 

Le site tel qu'il se présente au visiteur, fréquenté de toute évidence par des varappeurs.

 

L'intérieur de la cavité

 

peinture-grotte.jpg

 

peinture-grotte--1-.jpg

 

peinture-grotte--2-.jpg

 

peinture-grotte--5-.jpg

 

La peinture constituée de traces de couleur ocre, probablement faites à l'aide des doigts, est située sur le plafond de la cavité.

 

Photo et relevé

 

peinture-grotte--4-.jpg

  trace-peinture.jpg

 

      Jacques Hinoult parle de la grotte à la peinture.


"Lors de sa découverte, ce vaste abri, où l'on ne circulait qu'à genoux, se présentait sous la forme d'une cavité se terminant par un boyau étroit donnant accès à une chambre géodique.

Cette dernière communique avec la platière par une cheminée oblique. Sur le plafond de l'abri, une peinture à l'ocre jaune est encore visible.

 

 

grotte-peinture.jpg

D'autre part, de nombreuses gravures sauveterriennes ornent les parois et les corniches : une forme en hutte très longue, des sillons, des treillis quadrillés, des échelles et des harpons, ces derniers étant gravés aussi sur des blocs de grès . Mais c'est surtout la face A 1 du monolithe à trois faces retrouvé dans le sol mésolithique  qui a permis, en le remettant dans sa position originelle , d'étudier les gravures sauveterriennes .

Par contre, sur le bloc resté en place, les gravures mésolithiques sont oblitérées, ou même surchargées, dans les espaces restés vides, par des figurations d'époques protohistorique et historique .

Les fouilles effectuées devant l'abri et à l'intérieur de celui-ci ont mis en évidence plusieurs niveaux allant du Mésolithique moyen jusqu'à nos jours.

En ce qui nous occupe dans cette étude, le niveau mésolithique a livré une très riche industrie lithique  sauveterrienne à denticulés, dont 223 traçoirs, des blocs et des plaques de grès gravés, polis, piquetés, rainures, et un harpon gravé, soit 42 objets travaillés ou ornés.

Ce monolithe est, si l'on peut faire une comparaison un peu osée, en quelque sorte une « Pierre de Rosette », puisqu'il a permis de différencier de façon certaine les gravures mésolithiques de celles des époques qui leur ont succédé."

 

Dans les environs vous pourrez découvrir d'autres abris gravés, comme la Grotte Moreau. Libres d'accès ces grottes ornées, véritables vestiges historiques, sont placées sous votre protection.

  2012.01.06 908 Grotte moreau

 

2012.01.06 903 Grotte moreau

 

2012.01.06_905_Grotte-_moreau-copie-1.jpg

 

Grotte-Moreau-05.jpg

 

Le secteur ne manque pas de beaux rochers, le plus célèbre d'entre eux est sûrement l'Éléphant.

 

 

new-05.jpg

 

new-04.jpg

 

new-03.jpg

 

new-07.jpg

 

 

À bientôt les amis sur photonaturefontainebleau

 

 

 

 

Publié dans : -Histoire préhistoire
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés